Zachari Logan + Mélanie Rocan @ Paul Petro Contemporary Art

Zachari Logan, Fantasy Flowers by Moonlight for Debussy, 2019 acrylic on wood panel | acrylique sur panneau de bois

Threading Through,

Zachari Logan, Mélanie Rocan

Paul Petro Contemporary art, 980 Queen Street West, Toronto

du 11 octobre au 9 novembre 2019 | October 11 – November 9, 2019

Mélanie Rocan, Breaking Through, 2019 acrylic on canvas | acrylique sur toile

scroll down for English version

Un monde merveilleux, surnaturel et parfois surréaliste nous est présenté en ce moment à la galerie Paul Petro Contemporary à Toronto. Le couplage du travail de Zachari Logan et de Mélanie Rocan s’est semble-t-il fait tout simplement. Alors que le galeriste recevait les images des deux artistes pour leur prochaine exposition respective, il lui apparut évident que les deux corpus devaient être présentés en parallèle. Ainsi se côtoient et se répondent deux artistes par des oeuvres qui adoptent pour thème la nature. 

Au début de sa prolifique carrière, Zachari Logan s’est d’abord autoportraturé. De plein pied, nu. Il s’est ensuite présenté, en tout ou en partie comme un objet de la nature, la flore envahissant certaine partie de son corps, les insectes butinant à même ses sucs. Dans la série d’oeuvres présentées aujourd’hui, la nature reprend tous ses droits et l’artiste y apparait seulement dans quelques petites interventions surréalistes: là une fleur rouge cache un oeil en son centre, ici le bouton d’une rose devient le gland d’un pénis. Mais il y a ici de très grands formats fleuris, un feuillage exubérant sur fond sombre, des acryliques ou des pastels, où l’artiste reste invisible. Dans ses dessins à l’encre rouge ou bleue, on le voit réapparaître, drapé d’une soie craquante, créature mi-humaine mi-florale. 

Mélanie Rocan quant à elle donne à voir une nature surnaturelle. À la façon de Gustave Moreau la nature est pratiquement abstraite, la lumière ou le feu éblouissent la vue, nous laissant avec des impressions, presque des odeurs de pleine nature. Chez elle, la nature n’est pas décrite de façon hyperréalisme comme chez Logan, on en ressent plutôt la force spirituelle, on y perçoit la densité des couleurs et le bruissement du vent. Mélanie Rocan considère ne pas avoir un contrôle absolu sur ce qu’elle peint. Elle laisse le sujet l’envahir, peut-être la submerger. 

Ainsi, alors que Zachari Logan disparaît peu à peu de son travail pictural, laissant la flore envahir son propos, Mélanie Rocan semble toujours présente dans chaque toile quoique invisible. Sa représentation de la nature étant trop personnalisée pour que l’artiste soit oubliée. Alors que Logan nous éblouit devant la beauté du monde, Rocan modère notre fascination en nous rappelant l’impermanence de la beauté. Cette beauté en péril, qui par un vent contraire pourrait s’évanouir. Le paysage édénique de Logan, n’est-il pas menacé par notre seul désir de contemplation? Mélanie Rocan et Zachari Logan nous laissent percevoir la mise-en-scène que la nature offre parfois. Laissant ainsi entendre que la beauté est peut-être dans l’oeil de celui qui regarde. 

Zachari Logan, Fantasy Flower no 3, 2019 acrylic on wood panel | acrylique sur panneau de bois

A wonderful world, supernatural and sometimes surrealistic is presented these days at Paul Petro Contemporary Art in Toronto. It seems the pairing of the works of Zachari Logan and Mélanie Rocan was done in a pretty simple and obvious way. As the gallery owner was receiving the images from the two artists for their next show, it appears to Paul Petro that both works should be seen in parallel. So the works of the two artists who both choose the theme of nature are seen side by side and a conversation is engaged. 

At the beginning of his fruitful career, Zachari Logan did self-portraits. Full-scale and naked. Later, he started representing himself in parts or as whole, as an object part of the realm of nature, the flora invading parts of his body, insects foraging around. In the series of works presented today, the nature takes back all of its rights and the artist appears mostly in small and surrealistic interventions: here a red flower hides an eye, there a rose bud actually is the glance of a penis. But there are also some very large floral formats, an exuberant foliage over a dark background, acrylics or pastels, where the artist is not visible. In his drawings, with blue or red inks, he reappears, draped with a crunchy silk, half-human half-floral creature. 

On her side, Mélanie Rocan offers a supernatural, unearthly nature. In a Gustave Moreau’s manner, the nature is practically abstract, the light or the fire dazzle our sight, leaving us with impressions, almost aroma of full nature. In her work, the nature is not described in a hyperrealistic manner as it is in Logan’s. One can mostly feel the spiritual strength of nature, can perceive the density of the colors and the rustling of the wind. Mélanie Rocan considers she doesn’t not have a complete control on what she paints. She can let the subject invade her, possibly being overwhelmed by it. 

Thus, as Zachari Logan disappears slowly from his pictural work, leaving all the space to the flora, Mélanie Rocan always seem included into her pictural even though she is invisible. Her representation of nature being too personal to let the artist be forgotten. As Logan dazzles us with all the beauty in the world, Rocan moderates our fascination remembering us of the impermanence of beauty. This beauty is at risk, a wind blowing the wrong way could make it vanish. Isn’t the Edenic landscape of Logan threatened by our desire of contemplation? Mélanie Rocan and Zachari Logan let us glimpse the staging nature sometimes offers. Let us then realize that beauty might be in the eyes of those who gaze. 

Mélanie Rocan, Spiral, 2019 acrylic on canvas | acrylique sur toile

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.