Mitsuo Kimura @ 12 Degrees

Mitsuo Kimura : Beauty and Transparence

12 Degrees, 15 Beverley Street, Toronto

every day from 10am to 6pm, until April 17, 2020

tous les jours de 10 à 18 heures, jusqu’au 17 avril 2020

Mitsuo Kimura, Omphalos 2019 ink, acrylic, watercolor, pigments on paper mounted on wood /encre, acrylique, aquarelle, pigments sur papier marouflé sur bois

I don’t know why but it seems that the art I love the most is the art I miss words to describe. Discovered, for me, at Papier art fair in Montreal in 2014, Mitsuo Kimura has a fabulously stable and impeccable production: flawless, not a line goes wrong, certainly no drips or splash. His imposing work brings and expresses often a rare feeling seen in painting: joy. Life in its most beautiful expression flows from the dream world he creates. Virtually impossible not to smile as you look at this work. The tiny characters, the underground fauna, the overwhelming flora, the apples, the whales and the asparagus inhabit this universe that could recall of Hieronymus Bosch by this extreme focus on detail, of Yayoi Kusama for its infinite precision and repetitions, but at the end of the day, it is quite difficult to compare the art of Mitsuo Kimura to anyone else’s.  His signature is unique, strong, recognizable and inimitable.

Every single little figure has its own expression, seem to have a past and a future. These millions of pairs of eyes looking at you, these smiles, these happy or desperate faces abound all around the field of the painting. We cannot help thinking about the time needed in the making, to put on paper this swarming world, but at the same time we have to see this as a very short moment in the life of all these creatures, a polaroid that last half a second, we understand that nor asparagus nor the small cells took the time to strike a pose, we understand that all this is ephemeral and rapid. Through a very particular kind of nudity, we can see through his characters. Through their skin we can see their brain, their organs and their nervous system. 

Mitsuo Kimura, Keepsake 2019 (detail) ink, acrylic, watercolor, pigments on paper mounted on wood /encre, acrylique, aquarelle, pigments sur papier marouflé sur bois

His most recent works in large formats is presented until mid-April at 12 Degrees in Toronto. Five paintings requesting time to be looked at, to be unravelled. As accompaniment to the paintings, some beautiful, already ripped apples in ceramics. Small extractions directly taken from larger scale tableaus. Apples have a strong meaning to the artist. In the short document available at the exhibition, he tells us that newly in Toronto, Mitsuo was hungry, saw an apple tree and some apples on the ground. He picked one and ate it. This non-event was a « turning point in my life (…) I first saw the tree as my ‘home’ where I was the apple; now I see the tree has taken root in this land, and I am the tree. » Since, apples and apple trees appear all over his work, symbolizing his new home, him taking roots but also as the results of his creativity. 

12 Degrees is not really an art gallery. It is a space for exhibitions located in the lobby of a condo building. Under the initiative of one of the members on the board of the building, David MacIntosh, instead of choosing a solo artwork for the lobby they opted for four different exhibitions of local artists every year. This allows to the residents of the building to learn how to live with art, give them time to love the art and to appreciate to their true value the artists creating it. A very noble mission which extends to anyone who wants to pass the door and watch the art. This is not a space dedicated to sales, in fact, not only they don’t make any revenu from the eventual sales but they help the artists for a part of the expenses for the materials and cover the fees for some professional transportation and installation fo the works. Of course, if interested, collectors can contact directly the artist. Located close to the OCAD, the AGO and Queen Street West, which used to be an artistic hub, 12 Degrees improves the life quality not only of the residents of the building, but it also improve the life of this whole neighborhood that became unfortunately much too expensive for artists and galleries. 

Mitsuo Kimura : web site Instagram

12 Degrees : Instagram

Mitsuo Kimura, Keepsake 2019 ink, acrylic, watercolor, pigments on paper mounted on wood / encre, acrylique, aquarelle, pigments sur papier marouflé sur bois

Je ne sais pas pourquoi, mais l’art que j’aime le plus est souvent celui pour lequel j’ai le moins de mots pour le décrire. Découvert, pour moi, à Montréal à la Foire Papier de 2014, Mitsuo Kimura a une production fabuleusement stable et impeccable: jamais un défaut, ni une ligne de travers, surtout pas de bavure ni de coulisse, son imposant travail apporte et exprime souvent un sentiment rare en peinture: la joie. La vie dans ce qu’elle a de plus beau jaillit de ce monde onirique qu’il crée. Impossible de ne pas décrocher un sourire en regardant ces tableaux. Les minuscules personnages, la faune souterraine, la flore envahissante, les pommes, les baleines et les asperges peuplent ce monde qui pourrait rappeler Jérôme Bosch par son attention aux détails, Yayoi Kusama par sa précision et ses répétitions à l’infini, mais au bout du compte il est très difficile de comparer l’art de Mitsuo Kimura à celui de quiconque. Unique, sa signature est forte, reconnaissable et inimitable. 

Chaque petite figure a son expression propre, semble avoir un passé et un avenir. Ces millions de paires d’yeux qui vous regardent, ces sourires, ces airs heureux ou de désespoir fourmillent -pour une fois que ce mot prend véritablement son sens- partout sur la surface du tableau. On pense au temps que doit passer l’artiste à la réalisation, à coucher sur papier ce monde grouillant, en même temps on a l’impression d’un instantané, d’un polaroid d’une demi-seconde, on comprend que ni les asperges ni les petites cellules n’ont pris le temps de poser, que tout est furtif et fulgurant. Dans une forme inusité de nudité, ses personnages sont transparent. On peut voir au travers de leur peau leur cerveau, leurs organes internes et leur système nerveux. 

Mitsuo Kimura, Keepsake 2019 (detail) ink, acrylic, watercolor, pigments on paper mounted on wood / encre, acrylique, aquarelle, pigments sur papier marouflé sur bois

Son plus récent travail sur de larges formats, est présenté jusqu’à la mi-avril dans l’espace d’exposition 12 Degrees à Toronto. Cinq tableaux qu’on prendra le temps de regarder, de décortiquer attentivement. En accompagnement: de belles pommes déjà croquées, de céramique. Petits extraits magnifiés sortis directement de plus grands tableaux, les pommes ont une signification toute particulière pour l’artiste. Dans un bref texte disponible sur le lieu de l’exposition, Mitsuo Kimura raconte que nouvellement arrivé à Toronto, alors qu’il avait faim, il tombe sur un pommier, ramasse une pomme sur le sol, la mange. Ce non-événement a été un « point tournant dans ma vie (…) je percevais le pommier comme ma maison et j’étais la pomme ». Aujourd’hui il se voit plutôt comme le pommier qui a pris racine dans son nouveau pays. La pomme et le pommier apparaissent partout dans son travail, symbolisant la maison, l’enracinement mais aussi le fruit de sa créativité. 

12 Degrees n’est pas une galerie à proprement parler. Il s’agit plutôt d’un espace d’exposition situé dans l’entrée d’un immeuble à condos. À l’initiative d’un des membres du conseil d’administration de l’immeuble, David MacIntosh, plutôt que de choisir une oeuvre quelconque pour le lobby comme cela se fait habituellement, on a ici opté pour des expositions d’artistes locaux, à rythme de quatre par an. Ceci permet aux habitants de l’immeuble de vivre avec les oeuvres, d’appendre à aimer, apprécier à leur juste valeur les oeuvres et les artistes. Une mission fort noble qui s’étend à tous ceux et celles qui voudront passer la porte pour y jeter un coup d’oeil. Cette galerie n’est pas pensée en fonction de la vente, et d’ailleurs les gestionnaires de l’immeuble non seulement ne tirent aucun profit des ventes qui s’y font, mais ont prévu un petit budget pour chaque exposition couvrant une partie des matériaux, le transport et l’installation des oeuvres par des professionnels. Toutefois, si intéressé, on peut contacter l’artiste directement pour se procurer une de ces oeuvres. Situé tout près de l’OCAD (Ontario College of Art and Design), de l’AGO (Art Gallery of Ontario), de la rue Queen ouest qui a déjà été le centre de l’univers artistique torontois, 12 Degrees enrichit non seulement la vie de ceux qui habitent l’immeuble mais aussi la vie de ce quartier devenu malheureusement trop onéreux pour les artistes et leurs galeries. 

Mitsuo Kimura : site web Instagram

12 Degrees : Instagram

Mitsuo Kimura, Keepsake 2019 (detail) ink, acrylic, watercolor, pigments on paper mounted on wood /encre, acrylique, aquarelle, pigments sur papier marouflé sur bois

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.