Siamois Synthesis : Feu aimant

scroll down for English version

Siamois Synthesis : Feu aimant

Sylvain Gagné : basse | Maya Kuroki : voix | Simon Trottier : guitare, steel pedal | Maxime Corbeil-Perron : claviers, électroniques

Ambiance Magnétique/collection qb | DAME

Voilà un Feu aimant qui a tout ce qu’il faut pour aimanter le regard et l’écoute. Le groupe derrière cet incendie jubilatoire, Siamois Synthesis, y proclame l’aspect synthèse de leur musique. Car l’album forme un condensé de diverses influences de musiques expérimentales, rock, techno, folk, ambiant et autres passant d’une piste plus énergique à une autre plus planante. Éclectique dans ses références, l’album est toutefois d’une grande cohérence, les pièces découlent naturellement l’une de l’autre. On pourrait penser à du Cibo Matto des débuts un peu moins fort en sucre particulièrement à cause de la voix de Maya Kuroki, à du Arca moins sombre à cause de la parfois très sale guitare électrique de Simon Trottier et de la basse de Sylvain Gagné. Musique très cinématographique, on rêve d’un show avec vidéo, un art où excelle Maxime Perron-Corbeil qui (pour l’instant) se trouve aux claviers et à l’électronique. Ce dernier a une longueur d’avance lorsqu’on parle de feu. Vu à Toronto l’an dernier, un vidéo musical, Displacement, nous donnait à voir un feu de camp, une image hypnotisante qui est scotchée sur ma rétine depuis. 

Les cinquième et sixième pistes, TriggerWarning_drumsdrumsdrums et Urizen, s’enchaînent sans arrêt et forment le coeur de cet enregistrement : une lente mais inexorable montée dramatique d’intensité. Urizen est un personnage mythologique dans l’univers littéraire de William Blake qui représente l’incarnation conventionnelle de la raison, de la loi. Un personnage inquiétant, menaçant que la musique de Siamois Synthesis rend avec beaucoup de réalisme. 

Disponible en version téléchargeable ou en vinyle LP, Feu aimant mérite de nombreuses réécoutes. Un album avec un concept qui marche, un band de quatre musiciens aux forces égales qui de toute évidence prennent un grand plaisir à travailler ensemble, une musique à la frontière entre musique expérimentale et musique pop qui nous fait croire en un avenir coloré et diversifié de la musique. Les concepts hybrides sont souvent vecteurs de changements, catalyseurs de nouveaux mouvements, Siamois Synthesis a tout pour connaître un succès planétaire et on attend avec impatience un deuxième album et surtout, le spectacle qui viendra avec. 

L’album est disponible sur le site de Actuelle cd et sur Bandcamp

_______________________________________________________________

Siamois Synthesis : Feu aimant

Sylvain Gagné : bass | Maya Kuroki : voice | Simon Trottier : guitar, steel pedal | Maxime Corbeil-Perron : keyboards, electronics

Ambiance Magnétique/collection qb | DAME

If one would translate the title of this album, Feu aimant, this would probably give something as ‘magnetic fire’. Indeed, as a fire, this album acts as a magnet for the ears and the eyes. Siamois Synthesis, the name of the new band, also unveils the content of the album: a synthesis of different musical influences such as experimental, rock, techno, folk, ambiant and more, where tracks alternate between a more energetic music and a more floating and meditative one. If its references are quite eclectic, the album is very coherent though, tracks flow naturally one from the other. We could evoke some Cibo Matto from the first years in a less sweetened version mostly because of the voice of  Maya Kuroki, or we could also recall of a less dark Arca mostly because of the sometimes very dirty electric guitar of Simon Trottier and of the bass of Sylvain Gagné. The music is very cinematographic, we dream of a show with video, an art where Maxime Perron-Corbeil is excellent, for now you find him at the keyboards and the computer. Perron-Corbeil is a few steps ahead when talking about fire. Seen last year in Toronto, a musical video, Displacement, offered a bonfire, a mesmerizing image that still is glued to my retina since. 

The fifth and sixth tracks, TriggerWarning_drumsdrumsdrums and Urizen, follow each other with no stop and are the chore of this recording: a slow but relentless crescendo in a dramatic intensity. Urizen is a mythological character from the literary universe of William Blake, an embodiment of conventional reason and law. A frightening character that Siamois Synthesis renders with a strong realism. 

Available in downloadable format or in vinyl LP, Feu aimant deserves many listenings. An album with a good concept, a band of four equally talented musicians who obviously enjoy playing together, a music at the thin edge between experimental and pop which make us believe in a colorful and diverse future for music. Hybrid concepts are good change agents, catalysts for new movements, Siamois Synthesis has everything to get international recognition and we can’t wait for a second album and are impatient to see them on stage.

The album is available on the web site of Actuelle cd and Bandcamp 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.