Rémy Bélanger de Beauport : petit quintette-rituel sur quatre figures géomantiques

Rémy Bélanger de Beauport : petit quintette-rituel sur quatre figures géomantiques, CAUDA DRACONIS, PUER, PUELLA, CAPUT DRACONIS

Rémy Bélanger de Beauport : violoncelle | Alissa Cheung : violon | Yves Charuest : saxophone | Lori Freedman : clarinette basse | Nicola Caloia : contrebasse

la vidéo est disponible sur youtube

Au cours des derniers mois, le musicien improvisateur Rémy Bélanger de Beauport a mis en ligne sur youtube de très nombreuses vidéos. La grande majorité rendent compte de performances passées, certaines datant même des débuts de sa prolifique carrière. On y voit l’artiste interpréter/improviser principalement au violoncelle mais il s’adonne également au piano, la guitare et même la voix; en groupe, en petit ensemble ou en solo. De ces nombreuses vidéos, deux ont particulièrement retenues mon attention. Aujourd’hui, ce petit quintette-rituel sur quatre figures géomantiques.

Lors d’un concert présenté à la Chapelle Saint-Louis à Montréal le 2 mars dernier, Rémy Bélanger de Beauport en compagnie de Alissa Cheung au violon, Yves Charuest au saxophone, Lori Freedman à la clarinette basse et de Nicola Caloia à la contrebasse, ont participé à la création de son petit quintette-rituel sur quatre figures géomantiques. Cette pièce est basée sur l’art divinatoire plus que millénaire qui se développe autour de 16 figures binaires. Il donne donc aux quatre mouvements le nom d’une de ces figures et à la musique qui s’y rattache un son inspiré des caractéristiques de chacune de ces figures. 

I- CAUDA DRACONIS, la queue du dragon

II- PUER, le jeune garçon ou le héros dans une alternative queer

III- PUELLA, la jeune fille ou l’hôte dans une alternative queer

IV- CAPUT DRACONIS, la tête du dragon

Par ailleurs, les musiciens devaient se déplacer sur scène en suivant la trajectoire d’un pentagramme qu’elles/ils dessinaient avec une corde. Enfin la structure de l’œuvre, de même que la structure de chaque mouvement, tout comme le pentagramme lui-même, sont tous basés sur le nombre d’or. Comment savoir, comprendre, entendre et voir tout ça? En regardant la vidéo. Le génie de ce document est de nous présenter la partition qui est déjà assez simple à comprendre puisque les notes ne sont pas écrites, seules les indications sur le type de jeu demandé, les nuances, l’instrumentation et parfois le rythme sont écrits. Les musiciens interprètent autant qu’ils improvisent ce genre de partition. Pour nous aider à bien suivre en temps réel la musique, la figure géomantique représentant chaque mouvement se promène sur la partition, suivant seconde par seconde la musique entendue. Le nombre d’or est aussi discernable en calculant le nombre de secondes que durent chaque mouvements, chaque partie dans les mouvements. Alors ce qui pouvait sembler au départ un obscur discours sur l’art divinatoire et sur le nombre d’or devient simple comme un jeu d’enfant, envoûte et charme à la fois. 

La musique nous apparait alors clairement, on peut même prévoir ce qui suit. On peut ainsi apprécier le jeu des musicien-nes, on peut entendre leur implication sans faille dans cette musique fascinante. Voici donc la ‘comprovisation’ accessible. Rarement aura-t-on vu un moyen aussi efficace de rendre la musique actuelle aussi claire. En fouinant sur la chaîne youtube de Rémy Bélanger de Beauport vous trouverez bien d’autres moments de grâce, comme ce spectogramme d’un concert d’improvisation donné à Mexico en janvier dernier: ICI. Moments que vous serez désormais plus à même d’apprécier et de comprendre. Dans un prochain article, on élaborera sur une vidéo qui met en scène poésie et musique improvisée. 

Rémy Bélanger de Beauport photo: Uta Neumann

Rémy Bélanger de Beauport : petit quintette-rituel sur quatre figures géomantiques, CAUDA DRACONIS, PUER, PUELLA, CAPUT DRACONIS

Rémy Bélanger de Beauport : cello | Alissa Cheung : violin | Yves Charuest : saxophone | Lori Freedman : bass clarinet| Nicola Caloia : bass

the video is available on youtube

Over the last few months, the musician improviser Rémy Bélanger de Beauport has uploaded many videos on youtube. Most of them documenting performances from his entire career, some being from the very beginnings. We can see and hear the artist perform and improvise mostly on cello, but he sometimes shows his skills on the piano, the guitar and even singing; music for group, small ensemble or solo. Out of these numerous videos, two stand out clearly for me. Today, we listen to this petit quintette-rituel sur quatre figures géomantiques

In concert on March 2 in the Saint-Louis chapel in Montreal, Rémy Bélanger de Beauport on cello surrounded by Alissa Cheung on violon, Yves Charuest on saxophone, Lori Freedman on bass clarinet and Nicola Caloia on the bass, presented the creation of his petit quintette-rituel sur quatre figures géomantiques. This piece is based on geomancy, a millenaries-old divination practice which revolves around 16 binary figures. He gave to each movement the name of one of these figures and got inspired for the music by the characteristics of each figure introduced.

I- CAUDA DRACONIS, the tail of the dragon

II- PUER, young boy or hero in an alternative queer perspective

III- PUELLA, young girl of host in an alternative queer perspective

IV- CAPUT DRACONIS, the head of the dragon

Aside from the music, the musicians had to trade spots on stage between each movement following the shape of a pentagram that was drawn with a rope. Finally, the structure of the entire work is based on the golden ratio: the structure of the entire piece, the structure of each movement and the different sections of each movement and the pentagram itself are all based on the golden ratio. How can we hear, see and understand all this? Simply watch the video. The brilliant idea behind this video is to show us the music score, which is pretty simple to understand to anyone as the notes are not written, the score only indicates the type of play requested, the tint for the volume, the instrumentation and sometimes the rhythm is also written. The musicians have to perform and improvise this kind of music score. To help us following the score in real time, the geomantic figure representing each movement is walking on the score, following step by step, second by second the music heard. The golden ratio also is perceivable in the calculation of the number of seconds each movement lasts. So what could have seem as an obscure rhetoric about divinatory arts and the golden ratio becomes clear and seduces all together. 

The music appears in great clarity, we can even guess what’s next. We also can appreciate the performance of the musicians, we can understand their total commitment in this fascinating music. Voilà! Comprovisation made accessible to the masses. Rarely have we seen such an efficient way to make actual music readable. While rummaging through the Rémy Bélanger de Beauport’s youtube channel you should find other sublime moment, as this spectogram of a solo concert of improvisation given in Mexico City last January : HERE. Moment you can now understand and appreciate more easily. In an article to come, we will let ourselves dig into a video of poetry and improvised music. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.