Judy Quinn & Rémy Bélanger de Beauport : Tombeaux pour les lieux

Tombeaux pour les lieux

Judy Quinn : textes | Rémy Bélanger de Beauport : violoncelle, montage vidéo

Au cours des derniers mois, le musicien improvisateur Rémy Bélanger de Beauport a mis en ligne sur youtube de très nombreuses vidéos. La grande majorité rendent compte de performances passées, certaines datant même dès début de sa carrière. On y voit l’artiste jouer/improviser principalement au violoncelle, mais il s’adonne également au piano, la guitare et même la voix; en groupe, en petit ensemble ou en solo. De ces nombreuses vidéos, deux ont particulièrement retenu mon attention. On parlait de son quintette ICI, aujourd’hui, en duo avec la poète Judy Quinn : Tombeaux pour les lieux

Lors du Printemps de la musique 2019 à Québec, Rémy Bélanger de Beauport et la poète Judy Quinn ont profité d’une résidence d’une semaine à la très belle et toute blanche Maison de la littérature, à Québec toujours, et ont présenté à deux reprises une performance où la poète récitait de larges extraits de son recueil Pas de tombeau pour les lieux, paru en 2017 aux éditions Le Noroît, avec Rémy Bélanger de Beauport au violoncelle qui improvisait en fonction, en réponse, en réaction aux textes. On sent une grande connivence entre les deux artistes, une complicité visiblement naturelle.

Le travail en résidence a d’abord été de faire un choix parmi les textes du recueil, mais surtout d’imaginer ensemble quelle sonorité, quelle texture sonore, quelle palette donner à chaque poème. Parfois le musicien donne le rythme de scansion de la poésie, suggère le ton à donner au texte. Parfois la poète mène le bal, dirige son débit. Il pince quelques staccatos et sa voix se fait détachée, plus haute et pincée elle aussi. Ensemble elle-il semblent bégayer le texte et les notes. Parfois en totale harmonie, parfois en opposition presque féroce, parfois en complémentarité avec le texte : la musique a été élaborée de façon assez détaillée sans toutefois avoir été écrite. La musique de Rémy Bélanger de Beauport n’a pas un but décoratif, ornemental. Au contraire, elle peut apporter un sens à la ligne poétique, éclairer de nouvelle façon le poème, créer une tension entre les deux discours. Jamais cette musique n’est-elle neutre. Pourtant, jamais le texte ni la poète ne seront écrasés, enfouis sous les notes. La récitation se continue dans toute sa noblesse. Une lecture de poésie n’étant jamais aussi juste et compréhensible que lorsque faite par la poète même. Les très beaux textes de Judy Quinn, qui racontent l’extraordinaire de la vie ordinaire, s’en trouvent magnifiés, auréolés d’une foi grandie en l’humain. 

Peut-être faut-il voir ici une nouvelle façon d’écrire un cycle de lieder. L’art de mettre en musique la poésie a connu son heure de gloire au XIXè siècle, certes, mais jamais le désir d’allier texte et musique ne s’est estompé depuis. Nous avons ici, plutôt qu’une ligne mélodique imposée au texte, un texte qui se déclame et s’enroule autour du matériau musical.

Un petit mystère demeure… Le recueil original s’intitulait Pas de tombeaux pour les lieux. Devenu Tombeaux pour les lieux à la suite de cette résidence, devons-nous comprendre que la musique et la performance constituent une fin, une conclusion aux poèmes? Était-ce une façon de « mettre en terre » ce cycle de poésie?

artiste pour la couverture : Anna Quinn-Nguyhen

Tombeaux pour les lieux

Judy Quinn : texts | Rémy Bélanger de Beauport : cello, video editing

Through the last few months, the musician improviser Rémy Bélanger de Beauport has uploaded on youtube many videos. Most of them documenting performances from his entire career, some being from the very beginning. We can see and hear the artist play and improvise mostly on cello, but he sometimes shows his skills on the piano, the guitar and even singing; music for group, small ensemble or solo. Out of these numerous videos, two stand out clearly for me. We were writing about his quintet HERE, today, a duet with the poet Judy Quinn : Tombeaux pour les lieux

It was the Printemps de la musique 2019 in Quebec City. Rémy Bélanger de Beauport and Judy Quinn had a one-week residency at the sumptuous and white Maison de la littérature, still in Quebec City. They offered two performances in which the poet recited large extracts from Pas de tombeau pour les lieux, published in 2017 at Éditions le Noroît, with Rémy Bélanger de Beauport improvising at the cello, reacting to and/or supporting the texts. One can feel a strong connection between the two artists, a natural complicity. 

The work through the residency has first been to choose texts within the collection, but mostly to imagine what would be the sound, the texture, the colors to each poem. Sometimes the musician leads the rhythm, the pace of the reading, he suggests the tone. Sometimes, the poet leads, conducts her pace. He pinches some staccatos and she detaches clearly her syllables, her voice goes in an higher range. Together they seem to stutter. Sometimes in a perfect harmony, sometimes in ferocious opposition, sometimes in a complementary mode, the music was thought to some extend but was never really written. The music is not there to ornate, it actually brings new lights on the poetic lines or create a tension. Never this music is neutral. Although, never the text nor the poet will be crushed, will be overwhelmed by the music. The recitation floats over. Reading poetry never get as clear as when the author reads it to you. The very beautiful poetry of Judy Quinn tells us the extraordinary from the ordinary life. The poems are magnified and crowned by an enhanced faith in human kind.

Could this performance be considered as a new way to write lieder? The art of writing music over poetry has known its most glorious days in the 19th Century, and never the desire to do so have faded since. Instead of imposing a melodic line to the text, we have here a poem that grows around the music. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.