9 livres à acheter le 12 août

Le 12 août est devenu une tradition où on encourage l’achat d’un livre québécois, un peu comme le noël des libraires. Voici donc 9 livres exceptionnels parus au cours des 12 derniers mois. Ils ont été classés par ordre alphabétique du nom des auteurs/trices. Tous ces livres sont disponibles sur le site de leslibraires.ca en version papier ou numérique.

Marie-Claire Blais : Petites cendres ou la capture

Boréal, mars 2020 leslibraires.ca

Comment Marie-Claire Blais a-t-elle su être aussi avant-gardiste et innovatrice tout au long de sa carrière? Dans cet éblouissant roman qui se lit d’une seule et longue traite, entre autres parce qu’il n’y a presque pas de ponctuation, mais surtout parce que les histoires s’entremêlent les unes aux autres, formant un corps unique aux multiples facettes; Marie-Claire Blais y dénonce autant la transphobie, les abus sexuels que les mouvements d’extrême droite et les brutalités policières dans une Amérique où la beauté vient des diversités et des couleurs. Se pourrait-il qu’à plus de 80 ans, Marie-Claire Blais soit, tant sur la forme que sur le fond, la plus jeune et la plus provocatrice de nos autrices québécoises? Attention : chef-d’oeuvre.

Louis Carmain : Les offrandes

VLB Éditeur, septembre 2019 leslibraires.ca

Un rare roman noir québécois, campé au pays de la couleur. L’action se passe au Mexique, la narratrice est d’origine québécoise et se trouve mêlée malgré elle à une sordide histoire de meurtre et possiblement de violence sexuelle. Maude, spécialisée dans la recherche d’animaux perdus se trouve tout à coup à jouer les détectives dans une ville où les dangers sont multiples, particulièrement pour les jeunes femmes blondes… Voyage au fond des bas-fonds de la capitale mexicaines, introspections et réflexions en prime. Enlevant et un peu épeurant, Les offrandes est écrit de façon imagée, presque cinématographique.

Nicholas Dawson : Désormais, ma demeure

Triptyque, collection Queer, février 2020 leslibraires.ca

Un livre important tant par sa forme que par son contenu. Nicholas Dawson nous propose un livre hybride, à la fois récit, essai, poésie et livre de photographies, où il traite de la dépression. Il ne faut pas se laisser impressionner par l’aspect difficile du sujet, Nicholas Dawson est un écrivain délicat qui sait doser et approfondir son sujet sans jamais tomber dans un pathos incontrôlé. J’en parlais plus longuement ICI, et j’en reparlerais encore longtemps!

David Goudreault : Ta mort à moi

Stanké, septembre 2019 leslibraires.ca

Une poète plus connue qu’une vedette de téléréalité, plus riche qu’une chanteuse pop qui promène sa rage et sa rancoeur autour de la planète pendant que les parasites de l’art se disputent les derniers vestiges qu’elle a abandonnés à son départ. David Goudreault doit avoir le sommeil plutôt agité pour nous donner à lire un monde aussi disjoncté. Le lecteur risque l’apoplexie à chaque page. Alors qu’on attendait beaucoup après le tonitruant succès de sa trilogie La bête, on s’étonne d’être une fois de plus, encore plus étonné-e. On terminera le livre sans avoir compris comment nous en sommes arrivés-es là, soit à aimer l’immonde une fois de plus. Jouissif.

Paul Kawczak : Ténèbre

La peuplade, janvier 2020 leslibraires.ca

Abordant les enjeux très actuels de la colonisation et du racisme, le roman qu’on pourrait qualifier d’historique de Paul Kawczak, se situe dans le Congo belge du XIXè siècle. Le géomètre Pierre Claes, mandaté par le roi, y va pour y découper les frontières belges d’avec les colonies françaises et pour se perdre sans se retrouver. Mais c’est plutôt lui qui se surprendra découpé, à sa demande de surcroît. Sa rencontre avec un maître tatoueur mais aussi bourreau, Xi Xiao, sera définitive dans tous les sens du mot. Roman envoûtant à l’écriture minutieuse, Ténèbre viendra vous hanter dans votre sommeil avec ses troublantes descriptions hyper-réalistes. On déguste lentement, un petit bout à la fois, mais on savoure sans hésitation cette prose hurlante de précision.

J.D. Kurtness : Aquariums

L’instant même, septembre 2019 leslibraires.ca

Alors que le virus de la rage décime la Terre de ses humains, une équipe de chercheurs invite une jeune biologiste québécoise à embarquer dans une expédition en Arctique. L’autrice J.D. Kurtness aurait-elle prévu la pandémie qui nous afflige? Peut-être un peu, mais ce roman d’anticipation nous parle surtout d’environnement, de la vie en communauté rurale et nous raconte, tout en mixant les différentes époques, le parcours d’une vie par ses aspirations et ses déceptions. J’en parlais plus longuement ici et on attend avec impatience le prochain opus de J.D. Kurtness.

Sophie Létourneau : Chasse à l’homme

La peuplade, mars 2020 leslibraires.ca

Un livre très étonnant qui amène la protagoniste à se perdre au bout du monde pour trouver celui qu’elle aimera, ou pour se trouver elle-même. Inspirée par l’artiste Sophie Calle, Sophie Létourneau livre un texte poétique, un texte de réflexion et d’introspection. Le style d’écriture de l’autrice marque l’esprit et s’impose bien au-delà de la lecture.

Pierre Samson : Le mammouth

Héliotrope, octobre 2019 leslibraires.ca

Dans le Montréal des années 30, un immigrant abattu par un policier, des émeutes et un procès imbibé de corruptions. Ce roman très riche en thèmes actuels de Pierre Samson est aussi un très riche document historique. Le mammouth lève le voile sur le passé fasciste d’une partie des élites religieuses, politiques et policières montréalaises et sur les factions communistes qui ont, avec relativement moins de succès il faut bien le dire, tentées de s’imposer dans la métropole. Le lecteur traverse le cours de l’action par de multiples points de vue tout en se baladant dans les rues d’un Montréal décrit avec la précision presque maniaque à laquelle on reconnait Pierre Samson, qui devient ici presque photographe de rue alors qu’il nous offre une véritable radiographie de la société de l’entre-deux guerres. Oeuvre importante qu’on lit avec étonnement, où on en apprendra beaucoup sur le passé social de Montréal, ce qui aide à comprendre le présent. Parce que la brutalité policière, la corruption, l’extrême-droite, l’immigration et le racisme sont, en 2020 comme en 1933, malheureusement toujours d’actualité.

Élise Turcotte : L’apparition du chevreuil

Alto, septembre 2019 leslibraires.ca

Une écrivaine se refuge dans un chalet isolé, sans téléphone ni internet, pour enfin écrire son histoire, un récit de harcèlement tant public qu’intime. Mais le chalet voisin ne semble pas si abandonné que ce qu’on lui avait dit. Et la peur s’installe. Le terrorisme se vit de plusieurs façon. Le régime de la terreur peut très bien être imposée par un membre de la famille. Voici donc un livre sur l’horreur. Pas l’horreur des zombis et des massacres à la scie mais l’horreur de la femme constamment harcelée, la crainte du pire, l’horreur des théories du complot, des théories masculinistes, du règne de la terreur. Vous voudrez lire jusqu’à la dernière page, mais peut-être voudrez-vous lire avant que la nuit tombe… Cette oeuvre fabuleusement bien écrite d’Élise Turcotte expose à la perfection de nombreux enjeux actuels. Bien que ce soit une fiction, infiniment crédible, elle est calquée sur la réalité. Il suffit d’aller lire quelques pages Facebook, d’écouter certaines radios pour comprendre combien ces théories incendiaires font de nombreux et trop bruyants adeptes. On voudrait que ceux qui harcèlent ainsi lisent cet ouvrage (et le comprenne), on espère qu’au moins les féministes ambivalents-es, les peu convaincus-es sauront y voir plus clair. Oeuvre haletante et palpitante, L’apparition du chevreuil nous offre en bout de piste une certaine éclaircie, un futur plus serein.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.